Devenir un bon guest poster, ça se travaille !

Le guest blogging ou publication de billets d’invité est devenue l’une des méthodes les plus efficaces de promotion d’un site internet.

Pendant des années, les spécialistes du SEO recommandaient le marketing par article. Cela consiste à écrire des optimisés pour les moteurs de recherche et à les publier dans des bases de données d’articles. Ces sites ont du trafic, à la fois naturel et via google. Si votre article est intéressant et qu’il a une boite de ressource attrayante, les lecteurs vont visiter votre propre site après lecture dans l’espoir de découvrir autre chose.

Guest blogging
En ajoutant quelques liens vers votre guest post, vous multipliez vos chances d’avoir du trafic à court et à long terme.

Même si le marketing par article est encore largement utilisé, cette méthode n'est plus aussi efficace depuis la mise à jour ‘Panda’ de Google au printemps 2011. C’est pourquoi on voit l'apparition d'un nouveau modèle pour la promotion des sites : le guest blogging ou guest posting.

Le principe est de publier un article non plus dans une base de données d’articles, mais dans des blogs ou des sites à fort trafic qui acceptent votre publication.

Les bases de données d’articles sont historiquement peu regardantes sur la qualité des articles qu’elles publient. C’est tout l’inverse pour le guest blogging : il faut savoir séduire le webmaster et lui montrer que votre billet va intéresser ses lecteurs et lui apporter du trafic ou de la notoriété. Pas question bien sur de publier 36 fois le même article. Non seulement il faut un article unique dans le texte, mais il faut aussi que les idées véhiculées ou au moins le style aient une certaine originalité.

Voici quelques conseils pour devenir un bon guest blogger :

Proposer ses meilleurs posts :

Pour certains c’est un peu déconcertant, mais le premier conseil est qu'il faut proposer vos meilleurs posts au blog d'accueil. Pas question de garder pour vous les posts les plus élaborés et d’essayer de publier le rebut ailleurs. Souvenez vous que vous cherchez à être publié sur des sites à fort trafic. Si vous publiez un article de qualité médiocre, vous hypothéquez votre réputation tout comme celle du blog d’accueil. En guest blogging, la qualité prime sur la quantité.

Mettre des images :

L'utilisation d’images dans des guest posts est souvent très importante. L’œil est attiré par les images et beaucoup de blogs mettent systématiquement une image dans leurs posts. Ces images ne sont pas choisies au hasard ou sans précaution. Elles sont généralement créatives. Elles sont destinées à attirer l’attention et encourager la lecture. Inspectez les autres posts et regardez s’ils ont une image. Si oui, ne vous en privez pas.

Optimiser les images utilisées :

Si vous décidez d'associer une image à votre article, il faut l'optimiser et de la rendre prête à l'affichage:

  • Réduire la taille du fichier pour rendre son chargement plus rapide.
  • S’assurer que l'image a des dimensions qui s'insèrent bien dans le canevas des posts du blog d'accueil.
  • Donner au fichier image, un nom contenant des mots clés appropriés et mettre une balise alt pour que l’image soit optimisée pour les moteurs de recherche.

Faire un peu de référencement ‘on page’:

Le référencement ‘on page’ garde toute son importance. Cela consiste principalement à choisir un mot clef principal pour votre post et à mettre votre mot clef aux endroits stratégiques dans le texte. Voir l’article ‘copywriting SEO’ pour plus de détails.

Truc pratique : ne choisissez pas un mot clef trop ‘difficile’ (au sens SEO). Si votre mot clef est facile ou ‘moyennement difficile’, vous aurez souvent la chance d’arriver en tête de Google et cela apportera du trafic à votre page. Rien ne pourra plus ravir le webmaster du site d’accueil.

Formater vos textes :

Il est préférable de formater vos posts selon le style du blog d'accueil avant de les soumettre. Faites en sorte que le post soit prêt à être publié. Regardez attentivement les balises html utilisées dans le reste du site et conformez vous aux règles utilisées.

Envoyer vos textes sous forme d’un fichier prêt à être publié :

Après avoir formaté le contenu même du post, mettez vos posts sous la forme d’un fichier prêt à être publié. Les webmasters aiment quand vous leur facilitez le travail de publication.

La solution pour préparer des posts prêt à l'emploi c'est de les préparer sur son propre blog et de sauvegarder le contenu dans un fichier html. Si vous n'êtes pas sûr du format que le blogueur d'accueil préfère, demandez lui par e-mail. Vous pouvez aussi envoyer deux versions, par exemple, une sous MSword et l’autre sous html.

Faire des liens vers d'autres posts du blog d’accueil :

Certes c’est un travail supplémentaire, mais cela sera très apprécié. A long terme, vous vous positionnez à la fois comme un expert du domaine pour lequel vous écrivez et comme un pro en référencement :

  • Vous montrez au webmaster et aux lecteurs que vous connaissez le domaine et que vous avez lu son blog.
  • Ces liens ont un très grand poids SEO
  • Ces liens proposent du contenu aux lecteurs ce qui augmente le nombre de visites pour les autres pages du blog.

Superviser les commentaires sur le post:

Pour certains le travail de Guest poster s'arrête quand l'article est proposé au blog d'accueil. Vous pouvez faire un peu plus : supervisez les commentaires et répondez utilement aux personnes qui ont commenté votre article. Ce faisant, vous démontrez une fois de plus votre professionnalisme et vous montez votre réelle volonté de rendre votre article utile pour tout le monde.

Promouvoir les posts après leur publication :

Notre dernier conseil est de faire la promotion de l'article publié. Cela peut se faire en parlant de l'article dans des tweets, des forums ou faire des liens depuis d’autres blogs :

  • Vous impressionnerez favorablement le webmaster du blog d’accueil qui aura certainement envie de retravailler avec vous ultérieurement.
  • Le guest blogging, vous permet d’obtenir facilement du trafic en provenance des moteurs de recherche.

En résumé, vous devez penser ‘partenariat’ et soigner vos guest posts comme si vous les publiiez sur votre propre site. Tous ces petits détails ont leur importance pour montrer votre professionnalisme et faire bonne impression auprès des lecteurs du blog d’accueil. A long terme ce petit investissement est très payant.

Autres ressources

 
Temps de chargement: 33 (0) ms